Nouvelle chronique : LaGrosseRadio.com

C'est la plus grosse webradio de France qui chronique aujourd"hui le nouvel EP des Stereostar sixty nine !!!

lien direct : http://www.lagrosseradio.com/rock/webzine-rock/chronique-rock/p5777-ster...

Metz. Une terre prometteuse pour trouver de la bonne musique. Au détour d’une salle, d’un bar, il y a toujours quelque chose de bien à écouter, des artistes talentueux à découvrir. Stereostar Sixty Nine fait partie de ces groupes émergeants qui veulent se faire entendre. La formation vient de sortir un EP appelé Make Out The Target.
Quatre pistes seulement, mais une affirmation forte de leur personnalité. Car Stereostar Sixty Nine, c’est un son particulier. Après un premier album sorti en 2011 dans un style plutôt électro/pop, Christophe Besh (guitare, chant), Stéphane Monbel (guitare, chant), Philippe Letullier (basse) et Matthieu Niedercorn (batterie) s’orientent à présent vers un son plus rock. Enregistré chez Matthieu, l'EP a en revanche été mixé et masterisé par Benshon Beerbaum, professionnel basé à Metz.

Du rock nineties, un soupçon de new wave californienne, des sons robotiques très futuristes, un fond de psyché, les Messins mélangent tout cela avec intelligence. On plonge dans une ambiance ténébreuse et surprenante. Les complices s’offrent un featuring avec Kelleth Chinn, (chanteur et guitariste du groupe américain Big Soul) pour un ‘’Away’’ se démarquant de l’EP avec une présence de riffs indie et légers qu’on espère entendre plus souvent à l’avenir dans la musique du groupe, car il sait très bien le faire.

La voix est tout autant travaillée que le son. Tout est mesuré, le moindre détail a son importance. C’est comme au cinéma, le metteur en scène doit faire attention à tout ce qui fait partie du décor. Et d’ailleurs, on s’y croirait au cinéma avec cette galette. Le quatuor possède de grandes références cinématographiques (ils sont en particulier des admirateurs de Tarantino), et les exploitent pour composer leur musique. La formation a donc choisi de nous narrer l’histoire du bandit John Doe. Après avoir suivi ses aventures sur Ambulance Shotgun le premier opus, on assiste à présent à sa chute. Le personnage évolue dans un monde musical sombre et complexe.
Le groupe s’est formé il y a moins de deux ans, mais il se dirige à une vitesse fulgurante vers les sommets. Grâce à cet EP, ils parviennent à nous transporter dans une dimension parallèle un court instant. Certainement que si un album s’ensuit, il nous emmènera faire un beau voyage.

Tracklist:
01-Away
02-The Clown Is Down
03-John Doe
04-Nixon Said

Tags: