Chroniqués sur Vacarm.net

Les chroniques s'enchaînent pour "31 West 8th Street"... Cette fois-ci, on se retrouve dans l'excellentissime webzine parisien Vacarm.....

"..EP qui donne l'eau à la bouche.." "..ils tapent dans le mille...."

http://www.vacarm.net/stereo-star-sixty-nine-31-west-8th-street/

Stereo Star Sixty Nine – « 31 West 8th Street »

J’étais censé ne pas avoir le temps de m’occuper de chroniques pour préparer mon diplôme, et puis Stereo Star Sixty Nine m’envoie leur son. Un EP de six chansons baptisé « 31 West 8th Street ». Le nom m’interpelle et puis j’écoute… Et me voilà directement en train d’écrire, j’ai pas pu m’en empêcher. Faut dire, qu’ils tapent dans le mille… Explications.

Alors que l’ambiance généralement froide, dignement empruntée des cultures new-wave et post-punk, semble être le fil rouge de cet EP, les structures des pistes nous proposent de considérer leurs musiques sous d’autres angles. Les passages instrumentaux et les arrangements électroniques laissent apparaitre d’intéressantes ressemblances avec d’autres artistes tels que Clann Zù, September Malevolence ou encore A Whisper in the Noise qui apportent une touche définitivement indé, post-rock et progressive, aussi bien grâce aux envolées de guitares que les variations dans les types de chant ou encore l’ajout de piano/synthé et instruments à cordes. La comparaison se fait d’autant plus que Stero Star Sixty Nine semble accorder la même importance à la musique qu’aux contenus des paroles, comme ces artistes précédemment cités. Ajoutons à cela quelques coups secs et bien placés de guitares ici et là, quelque chose qui n’a rien à envier à un bon She Wants Revenge, et vous arriverez dans l’univers de 31 West 8th Street. Inutile de préciser que si je fais référence à tous ces artistes, c’est qu’ils sont chers à mon coeur, aussi bien techniquement que sentimentalement parlant.

Stereo Star Sixty Nine aurait presque l’intention de s’installer en maitre dans un univers musical transverse encore très peu développé en France. Très inspiré, cet EP prometteur me donne l’eau à la bouche pour la suite. Amateurs de rock indé, vous y trouverez votre compte. Adorateurs de new wave, jetez-y une oreille, ça pourrait vous plaire. Afficionados de post-rock, c’est pour vous également.

Tags: